De nos jours, la communication en B to B (business to business) est devenue un axe fort dans les stratégies d’entreprise. Qu’il s’agisse de se positionner sur un marché, de créer des partenariats ou d’animer une communauté, le B to B permet d’asseoir son relationnel. Un élément indispensable pour tout commerce. Sauf que le B to B nécessite une communication spécifique, avec des réseaux sociaux précis.

1 – Les réseaux professionnels : LinkedIn et Twitter

Ce sont les réseaux à privilégier, pour ne pas dire inévitables. La fonction première de LinkedIn, c’est la mise en réseau. Se constituer un carnet d’adresses virtuel, avec une prise de contact plus ouverte et facile. De fait, LinkedIn (et Viadéo, l’équivalent français, mais en perte de vitesse) favorise le travail de prospection, de social selling. Depuis peu, LinkedIn s’impose aussi comme une tribune où les dirigeants, les cadres, les collaborateurs prennent la parole sur des questions diverses et variées : partager son expertise, mettre en avant des exemples vus ailleurs, échanger sur les pratiques de management… Ce sont les prémices du microblogging, impulsé par Twitter. Car ce dernier est le second réseau indispensable pour exposer ses savoir-faire, se montrer lors d’événements. C’est également l’outil majeur pour faire sa veille et suivre les tendances de l’actualité… et de garder un oeil sur la concurrence dans son secteur d’activité.

2 –  Le réseau visuel : YouTube

C’est la “petite révolution” dans le monde de l’entreprise. De plus en plus de dirigeants utilisent YouTube pour l’animation de leur communauté. Les chefs d’entreprise s’expriment et partagent leurs conseils sur l’entreprenariat, sur les techniques de vente, le financement, etc. Le tout pour inspirer et donner envie à d’autres de se lancer dans l’aventure de l’entreprise. Mais YouTube est aussi un réseau permettant de (re)diffuser des moments-clés : présence à des salons, retour sur un événement particulier (expo, festival…), intervention à un colloque. Au bout du compte, YouTube permet de se faire voir, de se faire connaître… mais aussi de faire peur à la concurrence !

3 –  Le réseau personnel : Facebook

Facebook est aussi un réseau recommandé pour la communication en B to B. Les professionnels ont aussi leur compte particulier et l’usage personnel qu’ils en ont peut les amener à collecter des informations pour leur travail. Et Facebook reste le réseau le plus abouti en termes de vente, toujours grâce à ces pratiques de ciblage optimisées.

Finalement, la communication en B to B, c’est avant tout créer et entretenir un réseau. Mais attention, comme pour le B to C, il faut éviter de vouloir être présent partout… et de ne pas tenir le rythme. C’est souvent le risque. Il vaut mieux privilégier un réseau ou deux, et y être actif et vous en tenir à un rythme de publication déterminé, plutôt que de ne rien publier du tout par manque de temps. Une stratégie s’élabore et évolue dans la durée.

Et vous, quels sont vos conseils pour communiquer en B to B ? Avez-vous des astuces ? N’hésitez pas à les partager avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *